Projet d'injection de gaz naturel renouvelable sur le site d'enfouissement des déchets de Saint-Étienne-des-Grès au Québec

Michel Angers, président de la RGMRM : “Dorénavant, traiter les biogaz n’occasionnera plus une dépense mais bien un revenu, un gain pour les citoyens de la Mauricie”. (photo RGMRM)

La Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM) a choisi la solution WAGABOX® pour produire du biométhane sur son lieux d’enfouissement technique (LET) situé sur la commune de Saint-Étienne-des-Grés, à 150 kilomètres au nord de Montréal (Québec, Canada). Le biométhane, appelé Gaz Naturel Renouvelable (GNR) au Québec, sera vendu à l’énergéticien canadien Énergir et injecté sur place dans son réseau.

Waga Energy va acheter à la RGMRM le gaz produit par les déchets stockés pendant une durée de 20 ans, et construire sur le site une unité d’épuration utilisant la technologie WAGABOX®. Cette unité pourra traiter jusqu’à 3 400 m3/h de gaz de décharge et produire 130 GWh (468 000 GJ ) de biométhane par an, soit la consommation annuelle de 8 000 foyers québécois. Sa mise en service évitera l’émission de 23 000 tonnes d’eqCO2 par an dans l’atmosphère.

Premier projet WAGABOX® en Amérique du Nord

La RGMRM deviendra le premier opérateur de traitement des déchets nord-américain à bénéficier de la solution WAGABOX®, associant une technologie brevetée pour la valorisation du gaz de décharge, et un modèle d’investisseur-exploitant permettant aux opérateurs de sites d’enfouissement d’en profiter sans contrainte technique ni financière.

L’unité WAGABOX® de Saint-Étienne-des-Grès sera construite par la filiale canadienne de Waga Energy au Québec, avec l’appui de sous-traitants locaux. Seul le module de distillation cryogénique, qui concentre une part importante du savoir-faire de Waga Energy, sera fabriqué dans la région de Grenoble (France) et acheminé par voie maritime. La mise en service de l’unité aura lieu en 2022.

Saint-Étienne-des-Grès est le plus important site d’enfouissement des déchets géré par une collectivité au Québec. Il reçoit 180 000 tonnes de déchets par an. Le gaz produit par la dégradation des matières organiques est actuellement collecté et brûlé dans une torchère.

Michel Angers, président de la Régie : « La signature de ce contrat est le fruit d’une démarche entreprise il y a déjà plusieurs mois afin d’identifier la technologie nous permettant de valoriser les biogaz de notre champ gazier à leur plein potentiel. Dorénavant, traiter les biogaz n’occasionnera plus une dépense mais bien un revenu, un gain pour les citoyens de la Mauricie.  Nous sommes fiers de contribuer à la transition énergétique du Québec ».

Mathieu Lefebvre, président et cofondateur de Waga Energy : « Grâce à la solution WAGABOX®, plus de 2 000 sites de stockage des déchets nord-américains vont désormais pouvoir devenir producteur de GNR et contribuer à la transition énergétique, tout en générant des revenus complémentaires sans investissement ni contrainte d’exploitation ».

Mesure de la composition du gaz sur un puit de captage du site de Saint-Étienne-des-Grès (photo RGMRM)

Télécharger le communiqué de presse