La

La “boite froide” des unités WAGABOX® de grande capacité pourra traiter plus de 3 000 m3/h de gaz.

Waga Energy a démarré la fabrication de modules cryogéniques de grande capacité pour les unités WAGABOX® qui seront mises en service sur les sites de Veolia à Claye-Souilly (Seine-et-Marne) et d’Enercycle à Saint-Étienne-des-Grès (Québec, Canada). Mesurant 8 mètres de haut et pesant 8 tonnes, ces « boîtes froides » pourront traiter plus de 3 000 m3/h de gaz, soit cinq à six fois plus que celles des unités WAGABOX® actuellement en exploitation.

« La fabrication des unités WAGABOX® de grande capacité permettra de produire du méthane à un prix encore plus compétitif, car notre technologie autorise d’importantes économies d’échelle », explique Nicolas Paget, cofondateur et directeur général délégué de Waga Energy.

Derrière leur aspect massif, ces cylindres d’acier sont de véritables concentrés de technologie : abritant une colonne de distillation et un échangeur cryogénique dans une enceinte sous vide, ils servent à séparer le méthane de l’oxygène et de l’azote contenu dans le gaz des déchets enfouis. Une étape indispensable pour produire du biométhane pouvant être injecté directement dans les réseaux de distribution du gaz naturel.

Les unités WAGABOX® de Claye-Souilly et de Saint-Étienne-des-Grès, qui seront mises en service en 2022, produiront respectivement 120 GWh et 130 GWh par an. Chacune d’elles alimentera plusieurs milliers de foyers en gaz renouvelable et évitera environ 25 000 tonnes d’eqCO2 par an dans l’atmosphère.